ÉQUIPE SCIENTIFIQUE

Nous présenterons ensuite l'équipe de scientifique qui a participé à la direction et à la coordination des études, des essais et des rapports sur la technologie brevetée et développée par Pranan Technologies, destinée à protéger l'organisme contre les effets nocifs de la radiation électromagnétique.

James L. Oschman.
James L. Oschman.
Scientifique prestigieux, expert en biologie cellulaire, en biophysique et en physiologie.
Diplômé en biochimie et en biologie à l'université de Pittsburgh, il a travaillé dans les plus grands laboratoires de recherche au monde, parmi lesquels : l'université de Cambridge en Angleterre, l'université de la Réserve Case-Western à Cleveland, l'université de Copenhague et l'université Northwestern d'Evanston, Illinois. Il a aussi travaillé en tant que chercheur au sein du laboratoire de biologie Marina à Woods Hole. Ses nombreux travaux scientifiques ont été publiés dans les revues les plus influentes au niveau mondial. On peut par exemple distinguer son article récent publié dans la revue scientifique « International Journal of Advanced Complementary and Traditional Medicine » nommé « Technologie pour la protection contre les champs électromagnétiques environnementaux ». L'étude explore les mécanismes permettant aux appareils Pranan d'être des outils efficaces pour la protection de l'organisme face à la radiation électromagnétique.
Germaine Escames.
Germaine Escames.
Professeur de physiologie.
Diplômée en pharmacie à l'université de Grenade, elle a développé son travail de recherche et d'enseignante durant ces vingt dernières années au sein du département de physiologie de la faculté de médecine de l'université de Grenade. Elle s'est spécialisée dans le stress oxydatif et dans les mécanismes d'action de la mélatonine au sein du Department of Cellular and Structural Biology du Health Science Center de San Antonio, au Texas (USA). Elle a dirigé les essais biochimiques destinés à mesurer le niveau de protection de la technologie Pranan contre la radiation électromagnétique, dans le cadre du projet de recherche réalisé par le centre de recherche biomédicale de l'université de Grenade (groupe de recherche CTS-101 : « Communication intercellulaire »). Elle est membre de l'Editorial Board de la revue « Journal of Pineal Research ». Elle a réalisé plus de cent publications internationales, la plus récente étant l'article publié dans la revue scientifique « European Journal of integrative Medicine » portant sur l'efficacité de protection des appareils Pranan contre les effets nocifs des radicaux libres qui produisent en cellule les radiations électromagnétiques.
Tomás Ortiz Alonso.
Tomás Ortiz Alonso.
Professeur de psychiatrie.
Docteur en médecine et en psychologie, il se dédie depuis plus de trente ans à l'enseignement de matières en lien avec les neurosciences cognitives, la neuropsychologie, la psychologie médicale et la psychiatrie. Il a dirigé vingt six thèses doctorales portant sur ces domaines. Son travail scientifique et de recherche favori a été l'étude du cerveau, en particulier dans le domaine de la neuroscience cognitive. Il a rédigé plus de deux cents publications nationales et internationales dans ces domaines, dont l'impact scientifique a été certain. Il a coordonné une étude bioélectrique dans le cadre d'un projet de recherche au sein de la faculté de médecine de l'université Complutense de Madrid. L'objectif de cette étude était de vérifier si la technologie Pranan permettait de neutraliser les effets nocifs des champs électromagnétiques dans l'activité bioélectrique cérebrale. Il travaille actuellement sur un projet de vision tactile, dans lequel il a démontré l'efficacité de la stimulation tactile répétitive pour les personnes aveugles, ce qui offre donc de nouvelles perspectives pour l'étude de la neuroplasticité cérébrale.
Josep Mª Villagrasa.
Chercheur, diplômé en droit, diplômé en philosophie.
Expert de la médecine traditionnelle chinoise, il a été directeur des études chez Foratman. Il s'est dédié pendant plus de vingt années à la recherche scientifique appliquée au bien-être des individus. L'une de ses principales lignes de recherche a été la psychologie transpersonnelle, ce qui l'a mené à créer et à développer les fondements de la psycho-analogie et de « l'espino-analogía » (analogie de l'épine dorsale). Il est considéré comme le père de la macrobiotique en Espagne. Auteur de plusieurs livres, il donne des cours et de nombreuses conférences dans le monde entier.
Il est co-auteur du brevet de protection contre la radiation électromagnétique, utilisant des technologies passives et développées avec des nanoparticules de minéraux et de métaux, dont les essais et les études ont été publiés dans plusieurs revues scientifiques. Il est co-fondateur de Pranan Technologies et il a dirigé le département de recherche et de développement de cette entreprise. Ses recherches au sein de ce département lui ont permis de devenir un pionnier mondial en application de la nanotechnologie, et en particulier du graphène, à la protection de l'organisme face aux radiations électromagnétiques.
Dario Acuña.
Darío Acuña.
Professeur de physiologie.
C'est une référence mondiale en matière de mélatonine. Parmi ses découvertes, on distingue : le récepteur nucléaire de mélatonine ; le papier antioxydant et ses effets neuroprotecteurs, ainsi que l'identification de la mitochondrie comme étant la cible principale de la mélatonine. La qualité de ses recherches est reflétée dans ses cent cinquante articles publiés dans des revues internationales importantes, ses dix livres et ses plus de cent soixante conférences et communications lors de congrès nationaux et internationaux. Co-auteur de l'article publié dans la revue scientifique “European Journal of integrative Medicine” portant sur l'efficacité de appareils Pranan et auteur du « rapport scientifique sur l'effet des champs magnétiques sur le système endocrinien humain et pathologies associées ». Il a participé aux essais biochimiques réalisés au centre de recherche biomédicale de l'université de Grenade, destinés à mesurer le niveau de protection de la technologie Pranan contre la radiation électromagnétique.
Fidel Franco González.
Fidel Franco González.
Docteur en physique.
Professeur agrégé du département de physique appliquée de l'E.T.S.A.B, il s'est distingué de par ses recherches sur le vieillissement du verre causé par les champs électriques, et a publié plusieurs livres portant sur ce sujet. Les résultats de ses recherches l'ont mené à se dédier pendant six ans au développement des fondamentaux de la « théorie du tout ». Il a développé plusieurs brevets dans les domaines de la médecine et de l'agriculture. Il s'est exprimé lors de congrès internationaux de physique au Japon, en Russie, en France, en Pologne et en Angleterre. Il donne des conférences dans plusieurs universités indiennes et à l'institut des hautes énergies de Pékin.
Il a rédigé de nombreuses publications dans des revues scientifiques internationales. Auteur d'un rapport scientifique dans lequel il analyse le fonctionnement physico-mathématique de la technologie intégrée dans les appareils Pranan et son efficacité contre les radiations électromagnétiques. Cette recherche a été réalisée dans le cadre du projet de recherche réalisé au service de physique appliquée de l'université polytechnique de Catalogne.
Jesús Villadangos.
Jesús Villadangos.
Docteur en Ingénierie de Telecomunications
Dilpômé en physique à l'université du Pays Basque, il a été chercheur à l'IFW (Institut für Fertigungstechnik und Werkzeugmaschinen) de l’Universität Hannover, au département d'électronique de la faculté des sciences de l'université du Pays Basque et membre du groupe de recherche sur les systèmes distribués de l'université publique de Navarre, où il est également professeur agrégé dans le domaine des languages et des systèmes informatiques. Ses lignes de recherche actuelles abordent les systèmes embarqués et encastrés, les algorithmes distribués, les modèles de qualité du logiciel et la web sémantique/ontologies.  Il a été le coordinateur d'un projet de recherche développé en collaboration avec Pranan Technologies au centre technologique de R&D Jerónimo de Ayanz, destiné à obtenir un système d'authentification (antifalsification) par le biais d'une encryptation des données et basé sur la technologie NFC ou d’un protocole de communication sans fil par le biais de l'induction d'un champ électromagnétique. Système nommé Nefertitys (Near Field Authentication System) qui est actuellement intégré dans les appareils Pranan.